16
Déc
09

Vous… ne passerez… PAS !

L’atmosphère est glacée. L’aube est rouge. Plus d’un sera stoppé par le piège de glace, et sur les quais noircis de monde, le sang coulera en flots abondants.

Avatar sort aujourd’hui dans les salles du monde entier. Cet évènement sans précédent aura essuyé sa dose de cynisme médiatique habituel, alors que son aura mystérieuse réveille les morts et inspire le meilleur aux geeks.

Notre pays ne compte qu’une seule salle capable de diffuser Avatar dans les conditions voulues par son auteur. Un unique écran, quelques centaines de sièges seulement, pour soutenir la révolution cinématographique tant attendue.

Mais comme si la rareté des places n’était pas une épreuve suffisante, une nouvelle embuche attend les pèlerins transits de froid. La marée de fans hystériques s’apprête à connaître l’enfer du syndicalisme français. Nombreux sont ceux qui n’atteindront jamais la terre promise, et sombreront dans l’oubli et la déconfiture. Paix à leurs âmes.

Vous avez vos ordres, et votre objectif. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Bonne chance.

Publicités

4 Responses to “Vous… ne passerez… PAS !”


  1. décembre 16, 2009 à 23:57

    Je crois que un « Never Forget » est de circonstance pour cet évènement.

    Malgré tout, c’est dommage pour moi qui suis rochellais de ne pas pouvoir en profiter en I-Max. Mais je compte voir au moins ce film en 3D dans une bonne salle numérique avec un putain de bon écran.
    Et je suis content que Rafik Djoumi soit de retour à cette occasion \o/ .

    Tu compte nous livrer ta propre critique du film, Brotch ?

    • 2 brotch
      décembre 17, 2009 à 07:28

      En tant que provincial, je vais me contenter, aujourd’hui de le visionner en simple 3D numérique du bas peuple. Mais je compte bien le voir en 3D IMax à la fin du mois, puisque je serai de passage à Paris. Pas question de passer à côté de ça !

      Par ailleurs, j’ai appris sur un forum que la version cinéma avait été raccourcie par rapport à la version originale (de 3h09), parce que 2h40 est la durée maximale autorisée par le format IMAX, et que James Cameron ne voulait pas qu’il y ait deux versions différentes à sa sortie ciné, de peur de lésée ceux qui font le choix du IMAX. Nous aurons donc sûrement droit à un une version longue en DVD, avec une bonne demi heure supplémentaire ! Ça je sens que ça va me mettre au Bluray !

      EDIT : oui, je vais faire une review de ce film. Parce que c’est d’ores et déjà un évènement dans le domaine de la culture audiovisuelle, et probablement une révolution, en ce sens qu’il va bouleverser les habitudes et notre manière conventionnelle de voir un film. La masse de technologies nouvelles utilisées pour ce film est comme la réalisation de tous mes rêves de geeks (caméra 3D imitant le fonctionnement du système oculaire humain, usage pertinent de la HD, et bien sûr, le principe démentiel du cinéma virtuel …). Et quand on sait que cette démesure technologique est au service d’un univers original et très fouillé, on sait d’instinct que James Cameron nous livre l’équivalent contemporain de ce que furent Star Wars et Jurassic Park à leurs époques respectives : une grosse claque qui va marquer toute une génération.

  2. 3 brotch
    décembre 17, 2009 à 17:02

    Ça y est je l’ai vu. Maintenant, je sais que la perfection est accessible au commun des mortels. Je me souviens à nouveau ce que c’est d’être un gamin et de grimper aux arbres, de jouir de la vie et des grâces dont elle sait combler ceux qui la respecte. Et je m’apperçois, avec la force de ce regard neuf que donne ce film, que l’humanité moderne est un cadavre ambulant sans destin.

    James Cameron n’a pas fait une révolution. Il vient de célébrer dignement la gloire et la magnificence de ce qui reste d’humanité. Il vient de signer le plus féroce et magnifique acte de guerre contre la modernité de ces 20 dernières années.

    Qui veut être un Na’vi ?

    P.S. C’est probablement l’un des 2 ou 3 meilleurs film que j’ai pu voir à ce jour. Si vous n’allez pas le voir, vous êtes un criminel. Si vous ne lâchez pas votre petite larme (j’ai pleuré comme une madeleine pendant tout le film, ça faisait longtemps), vous avez un sérieux problème.

  3. 4 Orbas Redath
    décembre 17, 2009 à 20:04

    Là, et en tant que non cinéphile, je suis limite prêt à braver à nouveau les milles et un désagréments humains du bus et des complexes cinémas juste pour voir si je peux me prendre une claque encore plus violente que celle de Speed Racer. Confiance.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :